Notre personnalité de cette interview a le rire franc, l’oeil pétillant et l’hyperactivité pour seconde nature.

Cet alsacien d’origine et sportif aguerri, on l’a connu dans une autre vie chez Nestlé, et c’est avec grand plaisir et profond intérêt que nous souhaitons partager avec vous son dynamisme à toute épreuve, sa vision du métier et surtout sa vaste et riche expérience de la Supply Chain dans la grande maison helvétique.

  1. Pourriez-vous d’abord nous parler de vous et de votre intérêt inné et marqué pour la supply chain?

Merci tout d’abord à vous de pouvoir partager cette passion commune !

Contrairement à nombre de mes collègues, je ne suis pas tombé dans la marmite Supply Chain dès mon plus jeune âge.

Après une formation en chimie et d’ingénieur en mécanique, j’ai tout d’abord passé 10 années dans le secteur automobile, tour à tour en R&D, gestion de projets, gestion technique industrielle puis en production dans le secteur de la métallurgie.

J’ai ensuite démarré à nouveau en R&D chez Nestlé et curieusement, c’est dans ce cadre que j’ai pu faire mes premières armes en Supply Chain. Ayant participé à la naissance de SPECIAL.T, notre CEO de l’époque m’avait demandé de penser et mettre en place une Supply Chain pour démarrer ce business sur un modèle purement e-Commerce. J’ai donc eu l’opportunité de partir d’une feuille blanche et de construire morceau après morceau notre premier set-up opérationnel et l’entier des partenaires associés à cette nouvelle aventure.

  1. Special.T est une start-up sous l’égide de la grande maison Nestlé. Quels sont selon vous les principaux impacts de ce statut sur l’approche de la Supply Chain ? Comment la logistique globale stratégique et la logistique opérationnelle s’accordent-elles au mieux dans cette configuration?

Je crois que c’est bien là, la force du Groupe Nestlé.

Nous avons eu l’opportunité de construire un modèle qui nous correspondait parfaitement et non pas calqué uniquement sur ceux existants.

Si des synergies avec d’autres entités peuvent faire sens, il faut bien-sûr profiter de cette expérience en interne et capitaliser de ces décennies d’expérience. Je pense principalement à mes collègues des Business Units Nespresso et Nescafé Dolce Gusto.

Par contre, si nous avions besoin de mettre en place des opérations ou configurations spécifiques pour que le business puisse pleinement se développer, nous avions alors toute la latitude et le support nécessaires pour le faire et répondre ainsi aux demandes spécifiques en interne ou de la part de nos consommateurs. Nous nous sommes appuyés sur l’expérience capitalisée jusqu’alors et avons construit notre modèle en écoutant nos pères qui ont appris de leurs erreurs bien avant nous ! Et la meilleure façon pour cela a été de les rencontrer et de leur demander ce qu’ils auraient fait autrement s’ils en avaient eu l’opportunité. C’est ainsi que nous avons construit notre propre Supply Chain, à notre échelle et avec nos moyens.

  1. Techniquement et humainement parlant, quelles sont les plus grandes leçons que l’on retient d’une expérience comme la vôtre chez Nestlé ?

Vaste question. Sans doute aussi vaste que ce que la Supply Chain peut vous apporter dans une entreprise comme la nôtre.

Techniquement parlant, il est difficile voire impossible de tirer des leçons immuables. Nous sommes dans un monde en pleine mutation, qui évolue à une vitesse folle avec des besoins qui ne cessent de changer au fil du temps. Je ne parle pas là de décennies, mais plutôt d’évolutions majeures d’une année sur l’autre ! Je crois donc qu’il faut techniquement toujours remettre en question nos façons d’appréhender le métier et être prêt à revoir nos modes de fonctionnement pour s’adapter à des changements rapides. J’entendais récemment que 60% des fonctions professionnelles qui seront sur le marché du travail en 2030 sont des postes inexistants à ce jour. C’est dire que le changement est devant nous et que nous devons nous y préparer au mieux.

Humainement parlant, je dirai que la Supply Chain et les Opérations de manière générale m’ont énormément appris. L’Homme plus qu’ailleurs est au centre de tout dans la chaîne de la valeur. Il faut donc savoir tirer le meilleur des expériences passées et nous avons cette grande chance chez Nestlé de pouvoir être écoutés et surtout entendus.

  1. Durant ces 7 années passées chez Special.T, quels ont été vos plus grands défis et les accomplissements dont vous êtes le plus fier ?

Pour ma part, les défis sont mon carburant et la remise en cause de nos modes de fonctionnement reste le moteur essentiel des accomplissements passés et futurs.

Les plus grands défis ont toujours été de veiller à ce que la Supply Chain ne soit pas un frein au développement de notre société mais un moteur pour répondre à l’attente de nos consommateurs.

Ces défis sont donc structurels, opérationnels et organisationnels : prévoir, anticiper et ajuster au mieux notre organisation pour garder une agilité nous permettant de nous adapter rapidement à notre environnement.

Le meilleur exemple reste notre passage en 2014 d’un modèle purement e-Commerce initial et centralisé vers un modèle de marchés, avec un élargissement massif de nos points de distributions et des contraintes logistiques inhérentes à cette réorganisation de notre Supply Chain. Je reste donc fier de nos équipes et de l’agilité et la rapidité avec lesquelles nous avons pu totalement modifier notre modèle tout en maintenant un taux de service répondant aux attentes de tous nos clients et consommateurs.

  1. Et si vous aviez un conseil pour les jeunes générations de la supply Chain, quel serait-il ?

Ce serait bien présomptueux de donner de grandes leçons à nos futurs collègues mais comme je le dis souvent à mon équipe : la Supply Chain doit rester un service autant interne qu’externe. Mon conseil principal serait de savoir écouter et surtout d’aller chercher les informations. A la Supply Chain, avoir une tête bien pleine ça aide, mais une tête bien faite et pleine de bon sens, c’est mieux ! C’est ainsi que la Supply Chain peut devenir un moteur et non un frein au développement d’une entreprise.

Comme le mentionne notre Directeur Supply Chain Global Nestlé : « Dans ce monde en pleine mutation et en changement perpétuel, la Supply Chain doit s’organiser pour pouvoir livrer et satisfaire ses clients n’importe quand, n’importe où et n’importe comment. » L’image de la Supply Chain a bien changé ces 20 dernières années et nous ne sommes plus là uniquement pour pousser des palettes mais bien pour trouver des solutions opérationnelles aux problèmes et défis de notre société.